04 72 01 45 62
Lundi au jeudi - 9h/13h - 13h30/18h30Vendredi - 9h/13h - 13h30/18h

Bypass gastro-jéjunal avec montage en Y

Principe

Il s’agit d’une technique mixte (restrictive et malabsorptive), réalisée par coeliochirurgie. Elle permet de diminuer à la fois la quantité d’aliments ingérés (la taille de l’estomac est réduite à une petite poche), et l’assimilation de ces aliments par l’organisme grâce à un court-circuit de l’estomac et de l’intestin (aucun organe n’est enlevé). Les aliments vont directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle et sont donc assimilés en moindres quantités.

Le volume alimentaire par repas est d’environ une assiette à dessert. L’alimentation doit se faire lentement (environ 30 minutes), en évitant de boire pendant le repas. L’intervention est suivie d’une période d’alimentation mixée de 3 à 6 semaines, puis la diversification alimentaire est progressivement entreprise. 

La durée moyenne de l’intervention est de 2 à 3 heures, la durée moyenne de l’hospitalisation est de 4 à 6 jours.

La perte de poids se fait sur une période de 12 à 18 mois. Elle est de l’ordre de 65 à 70 % de l’excès de poids, ce qui correspond à une perte de poids d’environ 35 à 40 kg (pour une personne de taille 1,70 m avec in IMC égal à 40 kg/m²). Le recul sur ces résultats est de 20 ans.

Cette intervention peut entrainer des carences nutritionnelles et nécessite un suivi par le chirurgien et le nutritionniste à vie.

La mortalité du bypass en Y est de 0,5 %.

  
Principales complications post-opératoires

• La fistule : l’opération comporte plusieurs sutures et il existe un risque de fuite de 2 à 3%. Cette complication survient dans la grande majorité des cas durant les 48 premières heures. Elle peut nécessiter une ré-intervention par cœlioscopie ou par laparotomie (ouverture de l’abdomen).
• L’hémorragie : entre 1 et 2%.
• Occlusion intestinale : entre 1 et 2%.

Principales complications tardives

• L’ulcère au niveau de la petite poche de l’estomac, favorisé par le tabac ou la consommation d’anti-inflammatoires.
• Les douleurs de l’abdomen : parfois sans cause évidente, mais devant faire éliminer une hernie interne et pouvant nécessiter une exploration chirurgicale par cœlioscopie.
• La formation de calculs dans la vésicule biliaire, pouvant imposer une ablation de la vésicule.

La grossesse est déconseillée pendant une période post-opératoire de 18 mois.

Newsletter

Tenez-vous informé des dernières nouveautés

Toute reproduction interdite - Photos : DR - Mentions légales